Cet espace a pour vocation de rendre compte de la mobilisation de l'équipe pédagogique et des parents d'élèves du collège de la Grange-aux-Belles. Cet établissement classé ZEP du Xe arrondissement de Paris se voit retirer 38,58 heures hebdomadaires d'enseignement pour la rentrée 2008.
Devant la forte mobilisation de deux autres collèges du Xe arrondissement, vous trouverez des articles concernant les établissements Bernard Palissy et Valmy dans la rubrique Thèmes "autres collèges"

mercredi 13 février 2008

Le collège Palissy toujours en grève


C'est le collège du Xe arrondissement de Paris le plus touché par la diminution de la dotation horaire globale (DHG). Les 70 heures supprimées représentent une perte de 25 % de ses heures d'enseignement. De lourdes conséquences sur le fonctionnement de cet établissement sont à prévoir, notamment la fermeture de deux classes (une classe a déjà été fermée à la rentrée 2006), des effectifs de classes de 6e dépassant les trentre élèves, et la suppression du soutien en français et en mathématiques. De lourdes conséquences donc sur la qualité de l'enseignement pour l'ensemble des élèves et surtout pour les plus défavorisés. Les enseignants ont par ailleurs renoncé à mettre en place les programmes personnalisés de réussite éducative (PPRE) par manque de moyens.

Le collège n'est pas classé ZEP mais REP (et bénéficie donc de moins d'aides), ce qui aux dires des enseignants ne se justifie plus. En effet, dans l'arrondissement, 40 % des élèves quittent les établissements publics en faveur du privé, réduisant fortement la mixité sociale. De plus, une classe de non-francophones a été fermée il ya deux ans, et les enfants ont été redistribués dans les classes.

Les 38 heures supplémentaires (HSA) accordées, insuffisantes pour éviter les fermetures de classes et impossibles à redistribuer sur les dispositifs d'aide, n'atténuent pas la colère et le découragement des enseignants. D'autant que ce collège héberge une UPI (Unité pédagogique d'intégration), classe d'accueil pour des enfants présentant des psychoses très lourdes. Ces enfants censés participer à certains cours ne peuvent intégrer des classes aux effectifs trop importants.

A ce jour, les enseignants n'ont toujours pas été reçus par le rectorat et ont décidé de continuer la grève. Deux AG sont prévues jeudi 14...

1 commentaire:

jdautz a dit…

Pour vous consoler, les études internationales montrent que les meilleurs résultats sont obtenus en investissant sur tous les élèves avec une prise en charge individualisée, comme dans les écoles nordiques. L'élitisme est très contre-productif.

On pourrait résumer ça par: plus large et meilleure est la base, plus on a de chance d'obtenir une élite performante, c'est vrai pour le foot, pour le tennis... et pour l'école. Bon, je sais, ça ne vous console pas :'(

Toute ma compassion